2 Dans Le PVT

S’expatrier : Voyage pour le Canada avec un PVT

Après des longs mois d’attente, le jour J à enfin approcher. La dernière semaine avant mon départ a été compliquée. Il y a tellement de choses à finir de préparer et puis il faut boucler les valises pour ce long voyage. Quelques conseils pour bien préparer son départ.

1/ Faire ses Valises

N’attendez pas la dernière minute pour pouvoir les faire. Ce n’est pas un simple départ en vacances, on part sur le long terme. On sait que toute notre vie doit tenir dans nos valises. J’ai fais le choix de préparer une semaine à l’avance ma valise pour les vêtements. J’ai adopté la répartition très simple pour choisir quoi prendre :

  • ce qui est indispensable
  • s’il reste de la place
  • reste en France

Même si cela fait de la peine de laisser dernière nous, des choses importantes on ne peut tout prendre. J’ai la chance d’avoir ma famille qui vient me voir dans 2 mois et j’ai donc pu leur laisser toute mes affaires hiver qu’ils vont pouvoir m’apporter plus tard. Si vous partez avec Air Transat dans le cadre de votre PVT, vous pouvez bénéficier d’un code promo pour avoir jusqu’à 46kg de bagage gratuitement. Tous les renseignements sur le site des pvtistes : https://pvtistes.net/bonsplans/air-transat-23-kg-de-bagages-offerts/

Afin de ne pas avoir de mauvaises surprises, pesez bien vos valises pour ne pas à avoir à payer un surcoût à l’aéroport. Cela peut vite augmenter la note de frais du voyage.

Certains produits peuvent être rachetée sur place donc ne pas trop se charger. Par contre, les médicaments coûtent très chère, emporter une pharmacie avec vous. J’ai pris les médicaments de bases en grandes quantités pour ne pas à avoir en racheter de suite.

2/ L’aéroport

Le Jour J est arrivée. Forcément à l’aéroport cela ne se passe jamais comme prévu. J’étais hyper chargée voir même un peu trop. Au comptoir Air France, cela ne se passe pas comme prévu car les tapis pour déposer les bagages sont tous en panne dans le terminal. Il faut prendre son mal en patience Lors de l’enregistrement de mes bagages, l’une de mes valises étaient trop lourdes de 2kg et on me demande un supplément de 100 €. En négociant sur le fait que j’avais payé pour un bagage supplémentaire (il faut compter 60 € en le réservant à l’avance, sur place c’est encore plus chère), l’hôtesse a accepté sans que je paye de frais.

Pour les bagages à mains, j’ai eu le même soucis, c’était limité à 12kg et j’en possédais 16kg. C’était donc beaucoup trop lourd. Deux options, soient enregistrer une valise supplémentaire en soute et donc payer des frais astronomiques, ou bien abandonner sur place une partie de mes affaires à mes parents. Pareil, en négociant je suis passée de justesse avec 13kg. J’ai eu beaucoup de chance car il y avait du monde.

Une fois passée, la douane et les contrôles de sécurité de manière simple et rapide. J’ai pu arriver pour embarquer dans l’avion. Malgré mes 3 heures d’avances je suis arrivée et l’embarquement avait déjà commencé. Me voici donc dans l’avion, pour 7h30 de vol. Vol de jour, j’en profite à chaque fois pour rattraper mon retard dans les films.

3/ L’immigration

Une fois sur place, il reste les fameuses formalités à passer. Plusieurs étapes vous attendent. Vous devez déjà remplir un formulaire sur des bornes et prendre la fameuse photo. En tant que PVT, j’ai du indiquer que j’étais ici pour « immigrer ». Deuxième étape, aller rencontrer un douanier pour qu’il valide la feuille. A chaque fois, vous devez faire la queue et c’est plus ou moins long mais très bien organisée. Si vous avez un doute pour quoi que ce soit. Les douaniers sont là pour répondre à vos questions. Dernière étape, l’immigration. En tant que Pvtiste je devais fournir un certain nombre de document. J’ai eu beaucoup de chance, on m’a demandé passeport, lettre introduction et assurance. En 5min j’avais le sésame magique me permettant de travailler pendant 2 ans au Canada.

Vérifier bien que les informations soient exacts et les dates correct.

4/ Le taxi

Après avoir récupérer vos bagages, j’ai pu partir à la recherche d’un taxi. Pour trouver la zone des taxis, il faut suivre simplement les panneaux. Vu le nombre de valise, il n’était pas possible de pouvoir tout porter dans les transports en communs. Le trajet m’aura coûté $55 avec le pourboire. Ne l’oubliez surtout pas ! Déjà que les français ont la réputation d’être très radin vis à vis des pourboires car ce n’est pas du tout dans notre culture. Il ne faut pas l’oublier.

5/ L’hôtel ou le AirBnb

Avant de partir, j’avais réserver un hôtel pour 4 nuits puis un airbnb pour 10 nuits. Je me suis dis que 15j était un délais raisonnable pour trouver un logement sur place. J’ai fais le choix de ne pas prendre un appartement sans l’avoir visiter. J’ai eu trop de mauvaises surprises lors de mes voyages longues durées quelques années auparavant en Amérique. Ne connaissant pas la ville, j’ai opté pour un appartement-hôtel. J’étais ainsi indépendante, j’avais une petite cuisine, proche du métro c’était parfait. Le quartier était tranquille. Petit plus pour l’été, j’avais la clim et vu la chaleur ce n’était pas négligeable. Voici l’adresse : http://www.cjour.ca/accueil.

J’avais un petit studio, très bon rapport qualité/prix. C’était sécurisé et surtout il y avait un ascenseur.

Bref malgré des difficultés à l’aéroport, j’ai été bien encadrée à chaque étape du voyage par un personnel souriant et accueillant. Me voici donc à Montréal pour vivre 2 années d’aventures. Je vais vous partager mes expériences, mes visites, mes bilans et pleins d’autres petites choses au fur et à mesure.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

2 Commentaire

  • Reply
    Amélie
    12 juillet 2018 at 14 h 28 min

    Belle aventure qui s’ouvre à toi! Profite 🙂

    • Reply
      mylovelytravel
      12 juillet 2018 at 20 h 43 min

      Oh merci beaucoup. En effet c’est une belle aventure et ce n’est que le début. 🙂

    Laisser une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.